Tunis 6 déc. 2014 – L’Instance supérieure indépendante pour les élections porte à la connaissance du public que, contrairement à ce qui a été relayé par certains médias à propos de l’utilisation de ce qui est communément connu par « bulletin tournant » lors du premier tour de la présidentielle, il n’a jamais été prouvé qu’il y a eu utilisation de cet outil pour falsifier le scrutin.

Ainsi, les rumeurs issues de certains bureaux de vote (à Kesra, Nabeul et Bizerte), sont sans aucun fondement.

Il est à signaler, toutefois, que les bulletins utilisés par certains instituts de sondage à l‘extérieur des centres de vote n’étaient autres que des spécimens copiés du modèle disponible sur le site de l’ISIE.

Ce modèle est complètement différent du vrai bulletin qui, lui, renferme des normes de sécurité rendant impossible toute tentative de copie ou duplication. A juste titre, il suffit de savoir que chaque bureau de vote dispose de rames de bulletins de vote aux versos différemment coloriés, de tampons aux dimensions et couleurs différentes et d’isoloirs aux formats réduits, ce qui permet de repérer facilement toute tentative de fraude ou d’introduction d’un bulletin non conforme aux normes sus-indiquées.

L’ISIE appelle, à cette occasion, tous les intervenants et les médias à ne pas semer le doute auprès de l’opinion publique, surtout que le scrutin s’est bien déroulé et jouit d’une grande acceptabilité. En témoignent les observateurs et les organisations de la société civile.